목소리들의 극 -마르그리트 뒤라스의 『에덴 시네마』 분석
분야
어문학 > 불문학
저자
전선형 ( Sun Hyung Chun )
발행기관
한국불어불문학회
간행물정보
불어불문학연구 2012년, 제92권 407~440페이지(총34페이지)
파일형식
22202368.pdf [무료 PDF 뷰어 다운로드]
  • ※ 본 자료는 참고용 논문으로 수정 및 텍스트 복사가 되지 않습니다.
  • 구매가격
    7,400원
    적립금
    222원 (구매자료 3% 적립)
    이메일 발송  스크랩 하기
    자료 다운로드  네이버 로그인
    영문초록
    Comme on designe souvent l`oeuvre de Marguerite Duras comme un reseau d`intertextualite, on groupe les quatre oeuvres, Un barrage contre le Pacifique (1950), L`Eden Cinema (1977), L`Amant (1984), L`Amant de la Chine du Nord (1991) sous le titre ≪cycle du Barrage≫ qui relate en commun l`histoire familiale et l`adolescence de l`auteure dans l`Indochine francaise. L`une d`entre elles, L`Eden Cinema, est une adaptation pour le theatre par Marguerite Duras elle-meme, de son roman Un barrage contre le Pacifique. Le recit romanesque y est condense mais metamorphose en une nouvelle version. Malgre ces divers liens intertextuels par lesquels L`Eden Cinema et Un barrage contre le Pacifique sont rattaches, on peut aussi trouver une multiplicite de contrastes et d`ambivalences entre le roman realiste et le texte dramatique. Cette etude a pour but d`eclaircir les transformations narratologiques et la specificite que L`Eden Cinema comporte par rapport a la version romanesque Un barrage contre le Pacifique. Ce qui compte le plus, ce sont les strategies litteraires de Marguerite Duras en detruisant les precedents de la representation et l`intention finale de l`auteure qui va etre revelee apres la realisation de ces strategies. Comme nous l`avons vu, Duras essaie de mettre en scene un espace vide et des personnages creux, dont les identites sont difficiles a saisir. Duras ne s`attache pas aux regles grammaticales avec le choix du temps, qu`elle decide a l`instant ou elle ecrit. Par le croisement du temps d`ecriture et le temps de la memoire, le present de la scene et le passe de l`histoire se melent souvent au meme plan. Aussi, la musique et le silence rendent la frontiere du temps imprecise et effectuent le glissement libre du temps. De plus, Duras donne plus d`importance aux voix et au silence qu`a la representation visuelle sur scene et qu`au dialogue des acteurs. Tandis que le texte contient plusieurs narrateurs, (Suzanne, la voix de Suzanne, Joseph, la voix de l`auteure, c`est-a-dire la didascalie omnisciente), la mere, qui etait un grand personnage dans Le barrage contre le Pacifique perd de l`importance, et reste la plupart du temps passive, indifferente et silencieuse. La multitude de voix qui se traduit dans le langage singulier et le dedoublement de Suzanne sur la scene (Suzanne et la voix de Suzanne) nous deroutent, mais nous font aussi ecouter attentivement ce que les voix disent. Sur la scene, il n`y a aucune certitude. L`espace, nu, ne donne aucune information. On ne peut pas percevoir facilement quand et ou l`action se passe. Les personnages tendent a se taire. Ils ne se regardent guere. Ils se parlent rarement, s`adressent plutot aux spectateurs. Le vide est omnipresent! Comme Duras le dit, paradoxalement: ≪au theatre, c`est par le manque a voir que l`on donne a voir.≫, c`est le vide qui camoufle le sous-entendu, qui nous permet d`entendre et de voir l`implicite. D`un autre cote, il risque d`etre incomprehensible pour les spectateurs. Malgre ce risque, elle ose faire voir la vie indicible par le vide, le manque et le non-dit. C`est parce que Duras a deja compris l`impossibilite de representer suffisamment la realite absurde de la vie humaine sur scene. Meme si le titre de cette piece est Eden Cinema, l`action ne se deroule pas autour de cette salle de projection. Elle n`est meme pas representee sur scene. De plus, la majorite des repliques sont prononcees non par un des acteurs, mais par la voix de Suzanne qui sort en coulisse. Ainsi, Duras fait d`Eden Cinema le referent vide et donne la cle majeure de la narration aux voix invisibles. C`est ce qu`elle nous fait voir, les yeux fermes, comme si c`etait l`ombre qui nous permettait de voir la lumiere. Car le role principal du vide semble etre d`exprimer ce que les mots ne peuvent pas et de montrer ce que la scene ne peut pas. C`est le vide qui met en question la stabilite de la pensee, et qui nous aide a cerner une realite profonde en elargissant infiniment l`imaginaire. En conclusion, nous voyons que L`Eden Cinema est ≪le theatre d`ecoute≫ et aussi ≪le theatre du vide≫ ou l`on n`entend que des voix. C`est l`inexplicable de la vie que Duras tente de mettre en scene par le vide.
    사업자등록번호 220-87-87785 대표.신현웅 주소.서울시 서초구 방배로10길 18, 402호 대표전화.070-8809-9397
    개인정보책임자.박정아 통신판매업신고번호 제2017-서울서초-1765호 이메일 help@reportshop.co.kr
    copyright (c) 2009 happynlife. steel All reserved.